Voyage en Terres Catalanes

La semaine dernière, je suis parti. Dans un pays de mer et de montagne, marqué par une identité présente sur les deux versants des Pyrénées. Décrit ainsi, on pourrait penser au Pays Basque tant les similitudes sont nombreuses. Il y a néanmoins des avantages à se rendre à l’autre bout du massif. Outre le soleil, bien souvent garanti au bord de la Grande Bleue, les panoramas sont ici incroyables.  De la garrigue provençale aux hauts plateaux presque nord-américains, en passant par les criques méditerranéennes, les paysages sont nombreux et très différenciés sur un territoire aussi réduit.

Durant sept journées j’ai sillonné les Pyrénées-Orientales, en famille, à la découverte de cette partie nord de la Catalogne. Emerveillé par les sites naturels rencontrés, me voilà déjà tout excité à l’idée de vous raconter nos péripéties plus en détails. Suivez-moi, je vous emmène en terres catalanes…

IMG_5904 (Copier)

L’entrée de l’Hôtel de Ville de Perpignan (photos: Yannick Revel)

 

Comme souvent, lorsque l’on arrive dans un pays ou une région, le point d’entrée est la ville principale. Ne faites surtout pas l’impasse sur Perpignan. Bourrée de charme et riche d’un important patrimoine architectural et culturel, la préfecture du département se savoure par les cinq sens. Déjà séduit par cette beauté qui s’ignore, j’avais écrit à son sujet lors de mon premier passage à l’automne dernier.

Perpignan, le réveil de la belle méditerranéenne

 

La suite du programme nous a fait remonter des cours d’eau. Tout d’abord dans la vallée de la Têt, montagneuse et verdoyante. Première claque avec les Orgues d’Ille sur Têt, une construction naturelle et éphémère, modelée par le temps et le climat. Deuxième stop et deuxième « wahoo » dans les Grottes des Canalettes. Pour le reste; des ouvrages d’art, des forteresses Vauban classées à l’Unesco et un train jaune complètent les atouts de ce petit bout du département.

Escapade dans la Vallée de la Têt

IMG_6667 (2) (Copier)

Le mont Canigou, l’emblème local

 

Autre virée, autre vallée. A la limite des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, la vallée de l’Agly revêt de toutes autres couleurs. Sur ces terres arides poussent des vignes et des monts rocailleux sur lesquels se dressent de fiers châteaux. Aux confins de la Catalogne et du Pays Cathare, la surprise est de taille une fois arrivé aux Gorges de Galamus. Vertigineuses !

Balade dans la vallée de l’Agly

IMG_6844 (Copier)

Une eau émeraude au fond des Gorges de Galamus

 

On retrouve de la verdure et de l’altitude en suivant la vallée du Tech. Les traces d’un riche passé minier sont encore présentes et l’opulence de la fin du 19ème et début du 20ème siècle saute aux yeux. La moindre cité possède de véritables joyaux architecturaux de toutes époques.  Entre deux villages, nous nous engouffrons dans les Gorges de La Fou, les plus étroites du monde. Puis nous finissons la journée à Céret, véritable carrefour artistique.

Une journée dans la Vallée du Tech

IMG_6133 (2) (Copier)

S’engouffrer dans les entrailles de la montagne

 

De larges étendues sablonneuses et sauvages au nord, le littoral se transforme en allant vers le sud. Rocheuse, la côte offre des corniches, des points de vue, des criques… de toute beauté. De Collioure à Cerbère, elle se découvre aussi à pied en empruntant l’un des nombreux sentiers pédestres.

Les merveilles de la Côte Vermeille

IMG_6179 (Copier)

Depuis le Cap Cerbère

Pendant ce séjour, nous avons séjourné à Torreilles, une plage nature et préservée. Le Mas, du groupe Grand Bleu était notre maison de la semaine. Une paisible résidence de vacances quatre étoiles composée de maisons en bande. Disposée en U, les villas mitoyennes entourent le parc arboré au centre duquel piscine et aire de jeu sont le paradis des enfants. Trois minutes en voiture ou dix en vélos et nous voilà les pieds dans le sable pour déguster des huîtres du proche étang de Leucate dans une baraquette (paillotte locale).

IMG_6614 (Copier)

Sitôt arrivés, sitôt dans la piscine

Avant de vous quitter, laissez-moi vous parler de l’essentiel ; les catalans.  Ici sourire et service ne sont pas des vains mots, toujours dans une totale décontraction 🙂

IMG_6907 (Copier)

Catalan way of life

 

Remerciements:

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont aidé et facilité mon séjour dans le département. En premier lieu l‘Agence de Développement Touristique des Pyrénées-Orientales et plus particulièrement Mme Ghislaine Coronat et Mme Gloria Soler pour leurs conseils et leur assistance à toute épreuve, mais aussi le Bar de La Marine à Collioure, le restaurant Els Simiots à Arles sur Tech pour leur hospitalité, les équipes du Mas de Toreilles pour leur gentillesse, et l’ensemble des personnels des sites et musées pour leur accueil. Merci à tous!   

Autres articles susceptibles de vous plaire :

Balade Street Art dans les rues de Perpignan

Un peu, beaucoup, à la folie… Napoli

Logroño, à déguster sans modération

 

Et n’oubliez pas de suivre bon Sud bon Genre sur les réseaux sociaux ; sur la page Facebook, le profil Instagram ou le compte Twitter

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s