Perpignan ; le Réveil de la Belle Méditerranéenne

La semaine dernière j’ai visité Perpignan, une ville qui m’était encore inconnue. Aux pieds des Pyrénées, à 10 minutes de la plage, douceur de vivre et forte identité locale… les similitudes avec mon Pays Basque sont nombreuses, le soleil en plus 😉

Suivez-moi, je pars à la découverte des courbes et recoins d’une belle méditerranéenne au caractère bien trempé.

 

Une belle ornée de joyaux

Un musée à ciel ouvert… pour une fois cette expression n’est pas galvaudée. Labellisée « Ville d’art et d’histoire », Perpignan dispose d’une richesse patrimoniale balayant les époques du 13ème siècle à nos jours. Tout d’abord, c’est à la période Art Déco que le visiteur est confronté. Les boulevards bordés de palmiers sont parsemés de constructions caractéristiques de cette période. Désormais cinéma, grands magasins ou sièges de banques, ces alliages de pierres, de métal et de verre s’élèvent fièrement sous l’azur catalan.

Perpignan_Dali

Accueilli à bras à ouverts par Salvador Dali

Plus loin dans le temps, c’est ensuite au cœur de la période 13ème – 16ème siècle que je pénètre. L’entrée vers cette ère se fait par le Castillet, l’ancienne porte de la ville devenue aujourd’hui le véritable emblème de Perpignan. Au détour des rues piétonnes, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste apparaît sur une place, avec son style gothique méridional si caractéristique. Une nuée d’autres édifices religieux impressionnants se cache dans le secteur ; chapelle du tiers ordre, église Saint-Jean, Campo Santo…

Perpignan_Cathédrale

Le fronton de la cathédrale Saint Jean Baptiste

 

Les vestiges d’une période dorée, dominée par une intense activité commerçante ne sont pas uniquement d’ordre religieux. Dominé par le Palais des Rois de Majorque, la vieille ville a pour cœur un ensemble de toute beauté composé par l’Hôtel de Ville et la Loge de Mer. Le style gothique de cette dernière est une pure merveille qui abritera bientôt l’office de tourisme. Quant à l’Hôtel de ville, il héberge en son patio une des œuvres majeures du sculpteur Aristide Maillol.

Perpignan_Loge-de-Mer

La loge de Mer représentait le pouvoir commerçant de la ville

Le plaisir de flâner dans les rues et ruelles s’agrémentent de fréquents petits bonheurs. De ci de là, des places offrent un décor de carte postale avec une fontaine posée sous les façades ocres orangées gorgées de chaleur. De nombreux hôtels particuliers se dévoilent aussi aux yeux curieux. Dans cette catégorie, ne passez pas à côté de l’Hôtel Pams, du nom d’un ancien ministre de la République Française. Véritable joyau, cette ancienne demeure est un chef d’œuvre de l’art nouveau. Lignes courbées, romantisme et antiques allégories, c’est mon coup de cœur de la ville ❤

Perpignan_HotelPams

Au 1er étage de l’Hôtel Pams

Enfin, les amateurs d’architecture contemporaine ne sont pas en reste avec le Théâtre de l’Archipel. A l’extérieur de la ville, dans un quartier récent, cette œuvre des ateliers Jean Nouvel détone. Eclaté, déstructuré, diversifié tant dans les matériaux que dans les lignes, cet ensemble spectaculaire prouve une fois de plus le talent du « french starchitecte ».

 

Une belle au caractère unique

Palmiers et plafond bleu ciel, Perpignan compte parmi les villes les plus ensoleillées de France. Aux pieds des façades aux teintes oranges, jaunes ou vertes, ses habitants sortent et discutent. Ici on vit dehors, pas de doute, on est bien en Méditerranée. La chaleur n’est pas que dans la température, elle se retrouve aussi dans les rapports avec des gens ouverts, abordables, au contact facile. Mais ici, pas de sardine ayant bouché le port de Collioure, pas de chaîne en or qui brille. Une version moins bling bling et bien plus authentique de la Méditerranée, matinée par le caractère catalan.

Perpignan_Place-République

Une fin d’après-midi sur la place de la République

A l’instar du Pays Basque, la Catalogne s’étend de part et d’autre des Pyrénées. Et Perpignan est la ville principale de la Catalogne Nord (entendez la partie située sur le territoire de la République Française).  Le drapeau sang et or flotte partout dans la cité, le bilinguisme (français / catalan) est omniprésent et l’identité locale se retrouve fortement dans la vie artistique et culturelle contemporaine.

Perpignan_Castillet

Les couleurs catalanes flottent sur le Castillet

Méditerranéenne, catalane, mais aussi gitane. La particularité du centre historique est de comporter en son sein, un quartier occupé par la communauté gitane sédentarisée ici depuis plusieurs siècles. Silhouettes de noir vêtues portant le cabas de courses, linge aux fenêtres,  enfants jouant dans la rue, il y a comme un air d’Andalousie dans le quartier Saint Jacques.

Perpignan_StJacques

Garage à motos dans le quartier Saint Jacques

Ce triptype identitaire confère à Perpignan un caractère unique. Avenante et mystérieuse, séduisante et authentique, riche mais sans ostentation, voilà une belle fascinante qui donne envie de la courtiser encore et encore pour apprendre à l’apprivoiser.

 

Une belle à croquer

Entre plage et montagne, la gastronomie catalane présente beaucoup d’accord terre / mer. Pour avoir un aperçu de cette cuisine, la Casa Sansa est l’adresse typique du centre-ville. Goûtez le poulet aux gambas avec sa sauce aux champignons relevée par le vin rancio,vous m’en direz des nouvelles !

Au rayon des plats du cru on rencontre également la cargolade (escargots grillés au feu de bois), les boles de picolat (boulettes de viande de bœuf) ou encore les anchois de Collioure….

Perpignan_Escargots

De quoi préparer la cargolade

Les amateurs de cochonailles sont aussi au paradis avec le jambon de montagne, le boudin catalan, le fuet, la llonganissa, la sobrassada… On fera du sport la semaine prochaine 😉

Quant aux becs sucrés, ils ne peuvent que trouver leur bonheur. D’abord avec le chocolat puisque Perpignan est une des premières villes chocolatières de France, d’un point de vue historique. Ensuite avec le touron, ainsi qu’avec les nombreux biscuits traditionnels tels que la rousquille (biscuit enrobé d’une meringue citronnée parfumée à l’anis), le croquant aux amandes et tant d’autres.

Perpignan_Vicens

Vicens, le touron catalan depuis 1775

Enfin, on ne peut pas faire l’impasse sur le terroir viticole de la région. Dans les Pyrénées Orientales, on dénombre pas moins de 13 appellations ; 9 en AOC et 4 en IGP. Comme l’ensemble du Languedoc Roussillon, la région connait une véritable renaissance depuis le début des années 2000. Certains viticulteurs ont su élever le niveau de leur vin au rang de fleurons du département. Parmi mes coups de foudre œnologiques figure en blanc le vin Argile du Domaine de la Rectorie dans l’AOC Collioure. Un vin minéral et iodé, dominé par des arômes de fruits blancs. En rouge, Les Sorcières par le Clos des Fées, côte du Roussillon (syrah, grenache et carignan), un vin de plaisir doux et intense en fruits rouges.

 

Un renouveau par la culture

Coincée entre ses prestigieuses voisines, Perpignan a longtemps été éclipsée par Barcelone, Toulouse et Montpellier. Il a donc fallu multiplier les efforts pour inciter le visiteur à venir découvrir ses charmes. Pour cela, la ville a mis le paquet sur la culture.

Le plus connu des évènements est sans aucun doute Visa pour l’image, le festival de photo journalisme qui fêtera sa 30ème édition en 2018. Courant septembre,  deux semaines durant, le tout Paris des médias, les agences de presse du monde entier, la crème des photojournalistes et une foule de curieux déambulent aux quatre coins de Perpignan pour se délecter de ses multiples fenêtres sur le monde.

Perpignan_Visa

En septembre, le coeur de Perpignan bat au rythme du Visa Pour l’Image

En matière d’arts visuels, l’offre culturelle de la ville s’est considérablement développée ces dernières années. En 2004, ouvrait près de gare (qualifiée de centre du monde par Salvador Dali) le Centre d’Art Contemporain Acentmètresducentredumonde. Dix ans plus tard, un autre CAC voyait le jour au centre-ville, baptisé Walter Benjamin, du nom d’un célèbre historien et critique d’art. Ce dernier propose tout au long de l’année une programmation de grande qualité, représentée actuellement par l’exposition de l’artiste Manon Damiens. Visible jusqu’au 05/11/2017, ne passez pas à côté de ses magiques vibrations métalliques.

Perpignan_Rigaud

Kevin Spacey ne serait-il pas le descendant de Hyacinthe Rigaud?

Enfin, le nouvel écrin constitué par le Musée Hyacinthe Rigaud est désormais un incontournable. De nouveau ouvert en juin dernier après une longue période de travaux de rénovation et d’agrandissement, cet espace offre une place de choix aux Beaux-Arts. De la période gothique au contemporain, en passant par le baroque et les temps modernes, l’histoire de l’art y est parcourue de façon agréable et aérée. Le peintre Rigaud (17-18ème) y tient évidemment une place importante, tout comme Raoul Dufy, Pablo Picasso et Aristide Maillol, tous ayant des liens forts avec la ville.

 

Un réveil comme une prise de conscience

Appâtés par la diversité de l’offre, les visiteurs peuvent découvrir l’ensemble des charmes de la ville. A travers leurs yeux, les perpignanais comprennent enfin qu’ils détiennent entre leurs mains un véritable trésor.

Perpignan_HotelPams_Patio

Dans le patio de l’Hotel Pams

Le potentiel de la ville n’a pas fini de croître. Nombreux sont les projets destinés à embellir le visage de la catalane. Une université voit le jour dans le quartier Saint Jacques et deux marchés couverts régaleront les gourmands dès le mois prochain (octobre 2017). Le premier, sur la place Gabriel Péri, mettra à l’honneur la production locale et bio. Le second, sur le quai Vauban, se tournera plus vers les saveurs du monde.  L’ensemble de ces projets crée une émulsion et pas moins de 100 commerces ont levé le rideau depuis le début de l’année sur la ville. Un dynamisme réjouissant grâce auquel la belle commence enfin à prendre confiance et à croire en ses atouts. Car si des hommes tels que Raoul Dufy, Marc Chagall, Pablo Picasso, Jean Cocteau ou Savaldor Dali sont jadis tombés sous son charme, c’est peut-être que son parfum est véritablement enivrant.

 

Perpignan_Castillet-nuit

Le Castillet by night

 

Remerciements :

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont accueilli, aidé et facilité mon séjour à Perpignan. En particulier Marie-Claire Baills et Delphine Gaguin (de l’Office de Tourisme de Perpignan) pour leurs attentions et la transmission de l’amour de leur ville, Pierre-Olivier Barbe (ville de Perpignan) pour sa sympathie et sa disponibilité, l’Hôtel Campanile Centre-Ville pour la nuitée, James et Eleonor Waller pour leur accueil dans leur fantastique Mas des Fleurs, David Penen-Porthaux pour sa gentillesse et pour la virée dans Perpi by night, Mme Bauby (des Céramiques San Vicens)  pour sa personnalité et son œil malicieux, et enfin Véronique Codignola (de l’association Urban Art Up) pour la balade Street Art et pour son état d’esprit. Merci à tous !!!  

 

A lire sur le même thème:

Les Bonnes Tables de Perpignan

Le Mas des Fleurs à Perpignan

 

 

 

4 réflexions sur “Perpignan ; le Réveil de la Belle Méditerranéenne

  1. Bonjour!
    Vos textes, vidéos et photos ne reflètent pas la réalité. Cette ville est mourrante depuis longtemps déjà et ne pourra pas revivre sous la vision trop bellissima que vous faites. Cette ville part en lambeau et l’architecture dont vous faites éloge se compte sur les doigts des mains.
    Venez donc vivre à Perpignan, le marché immobilier est un des plus attractif investissez et vous comprendrez votre douleur! Normal trois ethnies la peuple! Aucune possibilité actuelle qu’elle n’évolue.
    Dommage, vous en parlez si bien!

    J'aime

    • Bonjour Chosse et merci pour votre commentaire.
      Je ne partage pas la vision pessimiste que vous portez sur votre ville. Certes, je n’y vis pas mais je l’ai regardée avec un œil neuf, sans aucun à priori. J’en parle si bien car je l’ai appréciée et que je pense réellement qu’elle possède un énorme potentiel.
      Plusieurs signes confirment le nouveau souffle que j’ai pu ressentir: 101 commerces ouverts sur les six premiers mois, une université en travaux, deux marchés ouvrent ce mois-ci….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s