2021-07-17: Balle jaune et belle rencontre à Biarritz

Bayonne, vendredi 16 juillet 2021, 8h35

Hello, hello, c’est enfin sous le soleil que je t’écris ce matin! Je ne t’avais pas menti hier matin, l’été arrive enfin! Je ne sais pas par quoi commencer tant la journée de la veille a été riche. Tu en veux un aperçu? 

Après avoir publié mon billet de blog quotidien, je me suis lancé dans l’écriture d’un article financier pour un client de presse écrite. A midi, comme tous les jours, je jette un oeil à mes mails et j’essaie de répondre à un maximum d’entre eux. Puis j’enchaine quelques appels téléphoniques. Pause déjeuner au lance pierre vers 13h30 puis c’est reparti.

L’après-midi est dédié à la gestion de quelques urgences en communication puis à une réunion avec quatre vidéastes pour organiser la production audiovisuelle d’un événement à la rentrée. 19h, je quitte les garçons et file au Casino de Biarritz où m’attend un belle soirée de gala. 

Tout le gratin politique est présent pour cet événement dans le cadre de l’Engie Open de Biarritz. Passionnée par le tennis à n’en pas douter, la ruche des élus locaux papillonne autour du maire, du député ou du sénateur. Si le roi soleil a sa cour, les barons et les comtes de province ont aussi la leur et l’art de la courtisanerie bat son plein.

Mais ce n’est pour eux que j’écris ces lignes inspirée par cette soirée. Tout d’abord, je tiens au saluer le talent des deux chefs étoilés en cuisine hier. Fabian Feldman (l’Impertinent et Basa), et Andrée Rosier nous ont tout simplement régalé depuis l’apéritif jusqu’au dessert avec un travail équilibré et précis mettant joliment à l’honneur le terroir local. 


Autre mise à l’honneur, celle des femmes dans l’univers du sport. Et ceci grâce à Aurélie Bresson, la fondatrice du magazine papier Les Sportives. Lancé en 2016, ce trimestriel met en lumière les femmes qui courent… et qui pensent. Une belle rencontre à l’heure de l’apéritif avec celle qui est aussi présidente de la fondation Alice Milliat. Ce nom ne te dit rien? C’est normal, Alice Milliat est au sport féminin ce que Pierre de Coubertin est au mouvement olympique. Une figure tout autant historique mais néanmoins oubliée…


Ce genre de rencontre fait plaisir. C’est pour ces moments que l’on vit et pour ces raisons que j’adore mon métier. Pour croiser des personnes animées par des idées, des convictions, un combat, un projet… Depuis six ans maintenant, Aurélie se bat pour mettre le sport féminin à sa juste place. Son magazine est l’étendard de cette vocation et si ces quelques lignes peuvent lui générer quelques lecteurs et lectrices, je n’en serai que ravi pour elle. 


Sur ce, il est temps pour moi de fermer ce journal digital et d’attaquer un vendredi avec son lot d’aventures… A demain 😉 

Cet article t’a plu? Ma Newsletter te plaira à coup sûr!

Pour la recevoir chaque vendredi, il te suffit de me donner ton mail ci-dessous. 

Et pour plus de contenus au quotidien, en photos et en vidéos, rejoins-moi sur Instagram 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s