2021-06-20; des puces, des pilules et des pizzas à Paris

Dimanche 20/06/21, 17h26, aéroport de Paris Orly


C’est depuis la porte d’embarquement que je t’écris aujourd’hui. C’est déjà la fin de l’après-midi et la fin de ces quatre journées parisiennes. Même si nous avons profité à fond de la capitale  jusqu’au dernier moment, je ne vais pas te raconter maintenant les aventures de ce dimanche. Mais plûtot celles de la veille, que je ne t’ai pas encore relatées. 

Ce samedi pourrait se résumer en 3 P; Puces, Pilules et Pizza. Lis la suite et tu comprendras pourquoi. 

Le marché aux puces de Saint-Ouen, un incontournable de Paris.


Le samedi a débuté au marché aux puces de Saint-Ouen. Un trajet en métro, descente Porte de Clignancourt, et nous voilà dans la célèbre brocante. Dans ce triangle, les stands des antiquaires se succèdent pour proposer mobilier, décoration, objets… de presque toutes les époques. L’endroit est idéal pour dénicher une pièce coup de coeur, ou tout simplement pour flâner dans les charmantes ruelles. 

Aux abords des puces, un autre marché bat son plein aussi. Voyage, voyage… en deux pas, nous voila téléportés sur un souk d’Afrique du Nord. Ici, ça parle fort, la musique est à bloc et on marchande des contrefaçons de tout et n’importe et quoi. J’ai l’impression d’être au Derb Khalef de Casablanca 😉

Détail chez un brocanteur des puces de Saint-Ouen.


Retour vers le centre parisien pour passer l’après-midi dans les beaux quartiers. En selle sur le velib, on roule sur la place Vendôme, la Concorde, et on passe devant les ministères (Justice, Intérieur…) et le palais de l’Elysée.

On dépose nos montures pour se diriger vers la Galerie Gagosian. Originaire des Etats-Unis; Larry Gagosian est une pointure dans le monde de l’art. Il règne sur un empire de 17 galeries dont une à Paris. L’événement du moment est une exposition de Damien Hirst, une superstar de l’art contemporain. 

« Chapels built on sand » est le titre de l’exposition dans laquelle (comme d’habitude), l’artiste décline son nouveau concept à l’infini. Sur des mini-étagères de verre, de métal, de miroir… des lignes de médicaments sont méticuleusement disposées pour former des partitions colorées et rythmées. C’est ludique, c’est esthétique, mais cela mérite-t-il d’en faire des dizaines (et des dizaines) d’œuvres?  La logique financière a ses raisons que la raison ignore. 

Entrée de l'exposition "Chapels built on sand" de Damien Hirst à la galerie Gagosian de Paris.


L’après-midi se déroule paisiblement le long de la Seine, ainsi que sur les îles Saint-Louis et de la Cité. Après avoir laissé passer l’orage, nous revoilà de sortie dans le 14ème, près de notre hôtel. L’envie de saveurs italiennes nous a menés jusqu’à la porte du Ristorante Giulia, un spot repéré sur le site du Fooding.

La salle et la terrasse sont bondées, normal pour une bonne  adresse un samedi soir. Dans l’assiette, la régalade est au rendez-vous, en particulier avec ma pizza dont je savoure la pâte fine et croustillante, à la couleur légèrement grisée. Certainement l’une des meilleures pizzas que j’ai pu me mettre sous la dent depuis fort longtemps. 


L’heure de l’embarquement approche, il est temps de regagner la côte basque. Quant aux dernières aventures parisiennes, promis je te les raconterai demain. Tu seras là? 

Une pizza du restaurant Giulia Paris 14


Cet article t’a plu? Ma Newsletter te plaira à coup sûr! 

Pour la recevoir chaque vendredi, il te suffit de me donner ton mail ci-dessous

Et pour plus de contenus au quotidien, en photos et en vidéos, rejoins-moi sur Instagram 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s