Reco lecture: La Sirène et le Scaphandrier

Cette fois-ci, pour nous conseiller une bonne lecture, je me suis tourné vers Anne (alias @baionanne sur Instagram). Entre deux matchs de l’Aviron Bayonnais, cette fille au coeur bleu et blanc dévore des livres. Chaque semaine, elle donne son avis sur ses lectures à travers son compte bookstagram : @au_fil_despages

Ensemble, nous avons choisi de partager sa chronique sur La Sirène et le Scaphandrier, une histoire pleine de sensibilité, signée Samuelle Barbier et publiée aux Editions Hugo. 

« Résumé 📘

« Nous avons tous une histoire à raconter. Êtes-vous prêts à entendre la mienne ? » « Nous avons tous une histoire à raconter. Êtes-vous prêts à entendre la mienne ? J’ai été élevé dans les marécages du sud-est du Texas, sur ces terres rouges où règnent les vrais Cajuns. Maintenant que je suis « en cage’, je passe le plus clair de mon temps à imaginer ce qui se passe à l’extérieur.  » Zach
New York. Zach est enfermé dans une cellule, il paie sa dette à la société.
Londres. Hanna est enfermée, elle aussi. Elle vit recluse dans son appartement, incapable d’en franchir le seuil.
Poussée par son psychologue, elle s’inscrit à un programme pour correspondre avec des prisonniers et fait la connaissance de Zach, qui attire son attention dès ses premiers mots. Et s’il offrait à Hanna une liberté qu’elle pense hors de portée ? .
.
Ce que j’en ai pensé 📝
Très clairement, j’ai passé un excellent moment avec ce roman de Samuelle Barbier. Je ne voulais pas qu’il se termine et en même temps, je ne pouvais pas le poser. Je l’ai lu dans le train Paris-Bayonne. Avec une écriture à la fois subtile et humoristique, l’auteure propose une belle histoire, celle de deux êtres enfermés de deux manières différentes, mais aussi celle de deux reconstructions à priori compliquées. Zach, du fond de sa cellule, va permettre à Hanna, grâce à leur correspondance, de revivre en lui lançant des défis de plus en plus importants. Hanna, elle, avec ses mots, va aider Zach à se libérer de sa culpabilité. Leurs échanges épistolaires mettent du baume au cœur. Véritable livre feel good, on passe un excellent moment avec ces deux personnages. L’histoire est juste et touchante et j’ai été très émue en la lisant. L’auteure nous montre aussi que la vie peut offrir une seconde chance à tout le monde.
Un premier roman plein de promesse. Il a d’ailleurs remporté le prix Télé-Loisirs « Roman de l’été » dont le jury était présidé par Virginie Grimaldi et je comprends parfaitement pourquoi. Et que dire de la magnifique couverture 😊 »

Retrouvez les autres chroniques littéraires d’Anne sur Instagram : @au_fil_despages

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s