Hervé Nguetsop, le Steve Jobs de la Smoocyclette

C’est en 2017 que la Smoothyclette prend la route du succès. Avec 400€ de mise de départ, Hervé Nguetsop fabrique son premier prototype et construit sa succès story. Depuis le Pays Basque, la petite reine productrice de vitamines, mouline partout dans l’hexagone et s’apprête même à conquérir le monde.

smoocyclette-1

L’aventure démarrait avec ce prototype en 2017 (photo: Yannick Revel)

On a souvent tendance à confondre innovation et invention. Dès le début de mon entretien avec Hervé Nguetsop, celui-ci est très clair : « je n’ai pas inventé le vélo à smoothie, il existait déjà ». L’entrepreneur du Pays Basque l’a réinterprété pour en faire tout un concept. Il n’a pas eu l’idée mais il l’a magnifiée.

smoocyclette-3

le look rétro et épuré de la Smoocyclette

Le principe est simple ; assis sur une selle, on pédale pour faire fonctionner le blender dans lequel sont mixés les fruits. Pédaler c’est mixé !  Tellement simple qu’il porte en lui des valeurs universelles qui ne laissent personne indifférent.

smoocyclette-2

Hervé Nguetsop prépare un petit jus

Dès le début, le fondateur de la startup comprend qu’il tient une formidable idée. « La Smoocyclette correspond à notre époque, elle véhicule des messages qui parlent à tous ; faire du sport, bien manger, éco responsabilité et partage » précise le trentenaire. Attirés par l’aspect ludique et ces valeurs, les médias ne tardent pas à en parler et les succès s’enchaînent.   TF1, France2, France 3, TMC, mais aussi des chaines télévisées de Chine, des Etats-Unis ou du Brésil… Le monde entier voit la bobine d’Hervé dont la réussite tient sur une idée découlant d’un principe vieux comme la dynamo.

smoocyclette-4

La classe à Dallas (bon, en fait c’est au Boucau 😉

C’est là que réside tout le talent de l’entrepreneur. En Californie, Steve Jobs n’a rien inventé mais il a réinventé l’ordinateur puis le téléphone mobile. A sa manière, le trentenaire de la côte basque a procédé dans le même esprit. Il définit un concept basé sur une fabrication française, un look rétro et un nom qui claque. Smoocyclette. Pas besoin d’en dire plus.

smoocyclette-5

A mon tour de mixer!

Deux ans après les débuts, le créateur peut être fier du chemin parcouru. Comme tous les entrepreneurs, il a croisé beaucoup embûches.  « Avant que je passe à la télévision chez Yann Barthes, personne n’y croyait vraiment » se souvient-il. Aujourd’hui ses 15 Smoocyclette ne suffisent plus satisfaire la demande.  

smoocyclette-6

Making off…

Pour des séminaires, de l’incentive, de la comm ou du marketing, le monocycle de fabrication hexagonale est très prisé. Pour interpeller les gens dans la rue, pour passer un moment convivial, pour attirer des prospects dans une boutique, le robot ménager sur roue provoque immédiatement sourire et sympathie. A tel point que le célèbre magazine américain Forbes, le classe parmi les meilleures animations team building de France.

Maintenant, les collaborations émanent aussi de pays étrangers. Jusqu’où ira la Smoocyclette ? Très loin assurément, histoire de prouver que la réussite ne repose pas que sur l’invention mais aussi et surtout sur la créativité et la capacité à innover.

 

Auteur : Yannick Revel

Cet article te plait? N’hésite pas à le partager et n’oublie pas de suivre bon Sud bon Genre sur les réseaux sociaux ; sur la page Facebook, le profil Instagram ou le compte Twitter

Et pour suivre les aventures de la Smoocyclette, va sur son site web,  son compte Instasa page Facebook et son compte Twitter

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s