La nouvelle cochonnerie truffée de la Maison Balme

Il y a quelques jours, la Maison Balme régalait ses invités avec sa toute dernière nouveauté gourmande. Un jambon façonné en collaboration avec la famille Ospital, un produit unique, doux et savoureux. Go ! Partons déguster la nouvelle cochonnerie truffée des compères Balme et Ospital.

_copie-0_IMG_6810

Il y a foule sur le corner Balme des Halles de Bayonne (Photos: Yannick Revel)

Il y avait du monde autour du corner Balme des Halles de Bayonne en ce jour de marché. Par l’odeur alléchés, les gourmets butinent autour de la trancheuse actionnée par le truculent Éric Ospital. L’homme d’Hasparren tourne la manivelle pour débiter des copeaux rosés qui régalent les papilles des convives déjà stimulées par le parfum environnant.

_copie-0_IMG_7961

Tu sens l’odeur?

Célèbre pour son jambon de Bayonne plébiscité par de grands chefs, la maison Ospital a travaillé pour l’occasion un jambon blanc, cuit dans un bouillon de légumes. Au nez, la truffe est puissante mais sa présence s’adoucit en bouche, balancée par la finesse d’une chair fondante. Un équilibre parfait entre deux produits d’exception qui n’en font plus qu’un.

_copie-0_IMG_6813

Eric Ospital à la manoeuvre

Encore une réussite pour les deux fondateurs de l’enseigne. Thomas et Mikel ont créé cette marque il y a cinq ans en reprenant l’historique et le savoir-faire hérité. Originaire du sud-est, Thomas Balme est issu d’une famille du Lubéron, composée de trufficulteurs depuis quatre générations. Avec son pote Mikel Poueyts, ils entreprennent de mêler cet or noir à la gastronomie du sud-ouest et d’ailleurs. Résultat : du jambon, de l’huile, des fromages, du sel… le tout agrémenté d’une pointe truffée.

_copie-0_IMG_8024

Après un premier emplacement dans les halles de Biarritz, l’installation s’est vite enchaînée sur le marché de Bayonne ainsi qu’aux Cinq Cantons à Anglet. Le concept cartonne et s’exporte désormais à Dax, à Bordeaux, à Paris et bientôt à Nice. Au Pays Basque comme ailleurs en France, les clients devraient rapidement être conquis par la douce cochonnerie récemment commercialisée. Voilà une maison qui ne prend pas ses clients pour des jambons, encore moins pour des truffes.

_copie-0_IMG_6818

Eric Opistal entouré de la Team Balme

 

Cet article te plait? Partage-le et n’oublie pas de suivre bon Sud bon Genre sur les réseaux sociaux ; sur la page Facebook, le profil Instagram ou le compte Twitter

 

Autres articles susceptibles de t’intéresser:

Sushi Craft; le maki en fusion

La Ferme Lizarraga, si loin, si proche, si bon

Restaurant Instincts à Saint-Jean-de-Luz

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s