La Table de Pottoka, Novembre 2016

Je vous ai déjà parlé de la Table de Pottoka dans ce blog, à peine quelques semaines après son ouverture en septembre 2015. En un peu plus d’un an et après quelques mémorables visites dans ce restaurant, je revenais sur les lieux du crime lors du week-end prolongé du 11 novembre dernier. Suivez-moi, je pousse la porte…

img_0651-copier

Foie gras snacké sur crème de maïs (Photos: Yannick Revel)

Pourquoi écrire à nouveau sur cette adresse me demanderez-vous. Pour deux bonnes raisons vous répondrai-je. Tout d’abord, comme tout chef qui se respecte, Sébastien Gravé change régulièrement sa carte ce qui donne un excellent prétexte pour y revenir et vous conter aujourd’hui ma dernière expérience. Ensuite, parce qu’en une demi-douzaine de repas à cette table, j’ai toujours été enchanté par la cuisine du basco-parisien qui n’en finit pas d’explorer hors des sentiers battus.

Le dernier dîner n’a pas fait exception à la satisfaction à chaque fois ressentie lorsque je quitte cet endroit chaleureux. Dès le début du repas, le sourire s’affichait sur mon visage avec une entrée épatante par ses nuances de goûts, de textures et de températures. Quand les oursins sont travaillés, ils le sont ici en gelée avec du butternut et un zéphyr de langue, accompagné par un succulent cake aux algues. Une composition aussi élégante qu’originale. A TOM-BER < 3

img_0650-copier

Pour faire la transition avant le plat, la soirée se poursuivait avec une assiette creuse dans laquelle était déposée un morceau de foie gras snacké, sur crème de maïs, parsemé de pop corn et cerné de figues. Une exquise douceur automnale.

Tenté par la suggestion du jour mon choix sur le plat principal se portait sur des ris de veau. Bien remplie, l’assiette est jouissive en tout point, chaque composant en grande forme. Les ris sont succulents, les cèpes fondants et le gratin de macaroni surprenant. Un vrai plat de mec bien gaillard et de bon appétit car si l’on doit lui faire  un seul reproche, ce serait celui d’être très (voire trop) copieux. D’autres y verront là une qualité 😉

img_0653-copier

Pour le dessert, je pars également sur une suggestion du moment avec un fondant qui laisse déferler son exquis intérieur de chocolat. Le gourmand (et pourtant rassasié) que je suis ne se fait pas prier et se délecte de ces dernières notes cacaotées.

img_0656-copier

Parce qu’un dîner à La Table de Pottoka est à chaque fois pour moi un moment de plaisir, je ne me lasserai pas d’y revenir et certainement, de vous en reparler.

 

La Table de Pottoka

21, Quai Amiral Dubourdieu, Bayonne

Suivez l’actu de la Table de Pottoka sur son site web ainsi que que sa Page Facebook

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s