Joue-la comme James Bond

Sorti sur les écrans français depuis la semaine dernière, la nouvelle livraison des aventures de l’agent 007 est bien partie pour battre des records. Si chaque épisode de la saga cinématographique est un événement du septième art, James Bond constitue aussi une formidable machine commerciale dans laquelle les marques tiennent un rôle prépondérant.

JamesBond-Spectre

 

A l’heure de James Bond

Jadis l’agent britannique lisait l’heure sur le cadran d’une Rolex. Après une infidélité avec Seiko de 1977 à 1985, le célèbre horloger suisse revient en 1987 au poignet de Thimolty Dalton. En 1995, une nouvelle ère commence, celle de Pierce Brosnan et avec lui, celle d’Omega. Depuis 20 ans, la tocante est issue de la gamme Seamaster et le modèle de Spectre est actuellement disponible à la vente, commercialisé à 707 exemplaires, pas un de plus.

 

Bois comme James Bond

Le Vodka Martini reste le cocktail mythique du personnage. Pour la vodka, c’est la marque polonaise Belvédère qui accompagne l’alcool italien. Avec la sortie de Spectre, une édition limitée arborant le logo 007 a été conçue.

Belvedere Vodka

 

Habille toi comme James Bond

Vous avez été séduit par les coupes impeccables des tenues de Daniel Craig ? Elles sont toutes signées de la marque américaine Tom Ford. Annoncé dans les médias, le partenariat n’est cependant pas criant dans le film, à l’exception d’un gros plan sur la griffe inscrite sur une branche des lunettes de soleil.

Lunettes-Spectre (Copier)

 

Téléphone comme James Bond

Vous n’avez pas pu passer à côté du matraquage publicitaire effectué autour de ce smartphone. Si les gadgets sont moins présents que par le passé, l’ultime couteau suisse serait donc le Xperia Z5. « Made for Bond » comme ils disent…

 

Voyage comme James Bond

Une grande partie de l’intrigue du film se déroule au Mexique. Pour donner une bonne image, le pays a mis la main au porte monnaie, n’hésitant à proposer une rallonge afin de modifier le scénario du film.

 

Roule comme James Bond

Véhicule historique de la saga 007, Aston Martin est à l’honneur avec la DB10, un modèle spécialement conçu pour le film, cinquante après la première apparition de sa grande sœur la DB5 dans Goldfinger.

Sur cette partie, l’imitation s’avère compliquée pour ne pas dire impossible. En effet, sept DB 10 auraient été détruites (ça fait mal au cœur) pendant le tournage alors que le bolide n’a été produit qu’en 10 exemplaires. Il en reste donc 3 au monde qui enflammeront peut-être les enchères dans quelques années.

DB10

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s